Sauter d’une maison à l’autre au gré des destinations tapées dans la barre de recherche d’un navigateur, c’est déjà voyager un peu. Airbnb, dont l’appli sur l’iPhone est la meilleure de l’année selon Apple, renouvelle l’expérience en mettant en relation des touristes et ceux qui ont décidé que leur joli logis pouvait être un bon moyen d’arrondir leurs fins de mois.

Pour se faire une idée de l’efficacité d’Airbnb, il suffit de s’y promener et de pousser les portes à New York, Londres, Coppenhague, Berlin, Paris et que sais-je encore…

Hormis un discours très sécurisant des créateurs de ce nouveau service, la force d’Airbnb repose sur la bonne réputation des uns et des autres sur les réseaux sociaux. Qu’on l’accepte ou non, il est facile aujourd’hui de se faire une petite idée de l’inconnu à qui on a affaire dès lors que l’on a accès aux plateformes qu’il fréquente.

Considérant que le meilleur moyen de savoir si quelque chose vaut le coup ou pas c’est de l’essayer, après quelques échanges ma foi sympathiques avec une Parisienne, j’ai cliqué sur [réserver]. La transaction est en cours. Pour l’heure, l’argent versé est au chaud chez Airbnb. Il n’arrivera sur le compte de notre hôte que lorsque nous aurons obtenu ses clés et savouré déjà la moitié de notre séjour.

Ce billet appelle donc une suite…

Comment