Dans son fameux livre “90 vélos d’exception”, Michael Embacher classe le Brompton (en haut à gauche) premier du tiercé gagnant des vélos pliants. “Il semble impossible pour un vélo de se plier plus vite ou plus petit, et donc plus ingénieusement”, écrit-il.

Le Petit Bi (en bas à gauche) fait figure d’ancêtre du vélo anglais. Fabriqué en France en 1937, c’est probablement le premier à petites roues pliable conçu pour les adultes. Le Bikerton (en haut à droite) date de 1971. Selon l’auteur, “il fut le premier vélo pliant à être véritablement léger et facile à transporter. Plié, il était si petit qu’il rentrait dans le coffre d’une Mini.” Le Brompton apparaît comme un savant mélange de ces deux machines pliantes.

Le Strida (au milieu à droite), bizarre triangle sur roues, a été conçu en Grande-Bretagne en 1987. Contre toute attente, des vidéos sur internet montrent que pédaler sur cet étrange vélo n’est pas qu’à la portée des acrobates.

Le Zoombike a été inventé en 1994. Toute sa mécanique est cachée dans le cadre en aluminium. Plié, le vélo ressemble à une tringle : à une extrémité, une roue ; à l’autre, la selle et la deuxième roue.

Terminons avec l’autre valeur sûre du vélo pliant (si l’on exclut Dahon) : le Birdy (1995). De fabrication allemande, il est moins compact que le Brompton, mais d’une redoutable efficacité, doublée d’un grand confort, grâce à la suspension à l’avant de la bicyclette.

Source : “90 vélos d’exception”, Michael Embacher et Bernard Angerer. Editions Eyrolles.

Comment