Une nouvelle fois de belles photos et une belle histoire du Bikerist.

thebikerist:

Caroline et le vélo de sa grand mère.

Belle et triste histoire que celle du vélo de Caroline, dont les dernières images sont dans la série que vous voyez à l’écran… Son vélo ayant été volé une semaine après le shoot. 

Ce magnifique vélo de 1920, dont on a pas la marque, single speed, freins anglais (à tiges donc), selle en cuir Brown d’origine, appartenait déjà à la grande soeur de sa grand mère.

Parisiennes, elles ont été élevées et ont grandi dans le 1er derrière le louvrePendant la 2e guerre mondiale, et je cite Caroline, “sa grand-mère, chef de famille, enfourchait le vélo et partait à la campagne. L’air de rien, et au nez des allemands, elle rapportait le ravitaillement pour la famille et l’entourage. Faire tous ces kilomètres avec ce vélo… un exploit quotidien à mes yeux, c’est un tank qui roule assez mal… Ma grd-mère n’a, à ma connaissance, pas tenu de rôle spécial dans la Résistance, mais rester à Paris pendant l’Occupation, est déjà un acte de résistance au quotidien. Ma famille tenait une boulangerie, elle contribuait donc, dans la mesure du possible, à nourrir la population parisienne.“ 

_Caroline a fait une remise à neuf perso. et effectuée un changement de pièces à la Bicyclette début mai (chaîne, plateau de pédalier, pédales) avec la consigne absolue de rester dans l’esprit du vélo, pas de clinquant, ni de chrome. Elle avait en projet d’installer un vieux panier carré à  l’arrière…

_Le foulard qu’elle a noué autour du cintre, est un souvenir de l’Anjou vélo vintage, où son vélo “a retrouvé pleins de vieux copains, ils étaient entre eux, entre très vieux vélos, c’était beau…”

_Caroline fait aussi parti d’un crew : les Déglin’Girls :
“A l’Anjou vélo Vintage, on partait avec le Rock’n Rollin, il nous fallait un crew de meufs, on a cherché et hésité un moment, en tout cas on avait notre tenu : l’ouvrier ‘conge-paye’, 1930 environ. Départ à 6h du mat’, on s’est tous retrouvés autour d’un café-croissant à la gare, c’était le début d’un week-end mémorable ! la “collo” à l’état pur ! Le nom est venu naturellement à la fin du week-end : les Déglin’GirlsCasting de rêve : Caro Paulette (Paulette-à-roulettes), Constance Pentier, Amélie Bonnet Villalonga, Sophie Cazaux, Marion Leotey, notre guest du Rock’n Rollin : Émilie Royer et notre mascote David Rizzo et moi-même.”

The Bikerist 

Comment