L’étrange Solange, décoiffante et décoiffée réalisatrice de vidéos lunaires sur internet et lectrice de tweets sur France Inter, a droit à son portrait en der du Libé de ce mardi. On y apprend que la jeune femme de 27 ans à l’allure adolescente se nomme Ina Mihalache, qu’elle est née au Québec, qu’à dix ans, elle a décidé de perdre son accent (je peux le comprendre !) pour parler un français parfait à 14.

Depuis huit anselle vit en France. Elle en est un peu revenue. «A Paris, on reçoit l’agressivité des gens. C’est un peu un cliché mais, quand je reviens au Québec, je suis émue aux larmes du sourire d’une secrétaire, d’entendre les gens dans les cafés, dans les magasins. Ici, c’est anormal d’être gentil», dit-elle.

Un extrait du portrait signé Isabelle Hanne :

“Dans ses interventions sur France Inter, elle s’amuse de l’absurdité de Twitter et de ses flux infinis qu’elle juge «très poétiques : c’est comme si quelqu’un parlait sans arrêt, depuis toujours et pour toujours».«Ça énerve un tiers des gens : c’est la marque des grands ! sourit Joël Ronez, le directeur des nouveaux médias à Radio France qui l’a mise à l’antenne. C’est une artiste totale : auteure, interprète, monteuse, réalisatrice… Elle fait un truc très contemporain, qui n’appartient qu’à elle, et qui sonne comme une pépite old school, intemporelle.» Complètement dans l’air et hors du temps.”

Et un tweet de @SolangeTeParle :

«Parfois tu te sens comme une balle de golf qui vient de tomber dans son trou, et tu soupires de contentement».

Comment