Rolland raconte avec force détails aux suiveurs qu’il a beaucoup médité sur son art toute l’année, qu’il s’est privé de tout, à mangé des clous, parfois des écrous, d’où cette victoire de fakir
— Jean-Louis Le Touzet dans Libération du 13 juillet. En lire plus ci-dessous…

Comment