Les papas castors capables de fabriquer des moulins dans un ruisseau avec des branches d’arbres, des pommes de pin et de l’écorce, ça existe. Ils sont de la même espèce que ceux qui élèvent des châteaux de sable. À une différence près : leur art est moins éphémère. On peut même parier que les ouvrages que nous avons vus dans les eaux claires du Roubion au Pont de Barret dans la Drôme vont durer jusqu’à l’automne. À moins que les paquets d’eau d’un gros orage n’emportent tout. Voilà au moins une lubie bricoleuse que j’ignore. Faute de talent et d’ingéniosité. N’est pas ingénieur des cours d’eau et des tas de sable qui veut !

Les papas castors capables de fabriquer des moulins dans un ruisseau avec des branches d’arbres, des pommes de pin et de l’écorce, ça existe. Ils sont de la même espèce que ceux qui élèvent des châteaux de sable. À une différence près : leur art est moins éphémère. On peut même parier que les ouvrages que nous avons vus dans les eaux claires du Roubion au Pont de Barret dans la Drôme vont durer jusqu’à l’automne. À moins que les paquets d’eau d’un gros orage n’emportent tout.
Voilà au moins une lubie bricoleuse que j’ignore. Faute de talent et d’ingéniosité. N’est pas ingénieur des cours d’eau et des tas de sable qui veut !

Comment