A la faveur d’une escapade en Haute-Loire, le hasard des rencontres m’a conduit entre les mains d’Anne-Marie, diplômée de médecine chinoise et qui pratique le massage traditionnel.

Jusque là plutôt rétif à l’idée d’être malaxé par des mains huileuses, je dois bien admettre que l’effet bienfaiteur est manifeste. Avant de grimper sur la table, poser ma tête dans un trou avec vue sur la moquette et les orteils de la masseuse, j’avais les épaules endolories, la nuque tendue. Vingt-quatre heures après une séance de pétrissage de la tête aux pieds, les douleurs sont dissipées.

J’ai découvert au passage l’huile de massage à l’arnica Weleda et croit bien avoir trouvé là le remède aux tensions musculaires. Où l’on voit qu’un peu de lubrifiant n’est pas réservé à la mécanique du vélo.

Comment