Evidemment, ce sont les rapports des candidats avec la presse qui ont le plus frappé les deux journalistes. A gauche, ils ont été surpris de voir les médias qui suivaient le candidat socialiste aussi enthousiastes et gais que les collaborateurs du candidat lui-même. Peu de questions incisives, une sorte d’optimisme général comme si les journalistes embarqués dans le “Hollande Tour” allaient eux aussi connaître une promotion avec son élection.
— Raphaëlle Bacqué dans M Le magazine du Monde, commentant le livre “Made in France, la présidentielle dans l’œil américain” de Charles Ommanney et Laurence Haïm.

Comment