C'est une exclusivité du Parisien.fr ce mardi matin : le nouveau clip d'Archimède : Julia.

Avec ce texte, qui annonce du tout bon pour la suite :

« Archimède continue à pousser. Un premier album révélation. Un deuxième confirmation. Un  troisième consécration? C'est tout le mal que l'on souhaite à ce duo de Laval que l'on suit de près depuis 5 ans. Un tandem de frangin. Les Boisnard, Nicolas et Frederic. Le premier écrit et chante. Le second joue de la guitare et compose. 
En trois disques, Archimède est parvenu à croiser avec malice l'ironie de Dutronc et l'arrogance d'Oasis, le verbe haut en français et les mélodies généreuses à l'anglaise. 

Et le duo continue de construire ce pont au-dessus de la Manche dans son nouvel album “Arcadie”. Vous avez dit “Arcadie”? “L'Arcadie, c'est le paradis terrestre, mais c'est aussi le paradis perdu, explique Nico, l'un des deux Archimède. Ça désigne à la fois le pays du bonheur et l'âge d'or révolu. C'est un mot ambivalent, à double fond. Il résume parfaitement notre album parce que notre optimisme solaire ne va pas sans une conscience tragique.”

Alors en Arcadie, on pleure, on crie, on rit. Difficile de ne pas être touché par “Le Grand Jour”, sublime final sur les enfants hospitalisés. Impossible de ne pas se révolter à l'écoute du grinçant “Toi qui peines au bureau”, lettre des ronds de cuir adressée aux besogneux. Et on ne lasse pas non plus du savoureux “Ça fly away”, hilarante charge contre les franchouillards qui composent en anglais. 

Archimède lui chante en français et peut en être fier. En attendant ce troisième album qui sortira le 16 juin, nous vous proposons de découvrir en avant-première le clip du nouveau single du groupe intitulé “Julia” ».

2 Comments