C'était il y a 20 ans. Alain Bashung avait choisi le Chabada pour capter ses « Confessions publiques » en vidéo. Le Courrier de l'Ouest m'a mis sur la voie du concert intégral sur YouTube. Le voici.

Comment