IMG_0550.JPG

Nous avions visité la maison de Renoir à Cagnes-sur-Mer l’an dernier, une manière d’approcher, sans bien connaître sa peinture, la vie quotidienne du maître.l’an dernier, une manière d’approcher, sans bien connaître sa peinture, la vie quotidienne du maître.

Rebelote cet été avec l’atelier de Cézanne à Aix-en-Provence. C’est une grande maison à étage qu’il a faite construire tout exprès à mi-chemin des collines où il s’en allait peindre, son pesant attirail sur le dos et les épaules. Sa demeure était plus bas dans le bourg d’Aix et il gravissait le chemin dès le lever du soleil chaque matin pour se mettre au travail jusqu’à la mi-journée.
La guide qui nous raconte le quotidien du peintre nous explique qu’il était prodigieusement lent, posant son pinceau sur la toile au rythme d’une touche toutes les vingt minutes.
La configuration des lieux montre aussi combien la lumière obsédait l’artiste. Il avait exigé de l’architecte qu’il perce une immense verrière au nord (pour sa lumière diffuse) et deux grandes fenêtres au sud pour vérifier la manière dont ses œuvres recevaient le jour quand les volets étaient ouverts. Mais très vite, la blancheur des murs déplut au maître qui décida de recouvrir les quatre hauts pans d’un gris neutre, mélange de blanc et de noir avec une pointe de bleu outre-mer. Il perça aussi une porte passe-tableau dans le mur lui permettant de passer ses toiles dehors pour les confronter au soleil du jardin.
Cézanne a crée là plusieurs de ses chefs-d’œuvre, visibles dans les plus grands musées du monde. On doit à des passionnés américains la possibilité de parcourir ces lieux, depuis qu’ils ont cédé le trésor qu’ils avaient acquis à la ville d’Aix-en-Provence.

IMG_0551.JPG
IMG_0549.JPG

Comment