Au lit avec Baxter, Etienne et Delilah

Baxter Dury, Etienne De Crécy et Delilah Holliday. « B.E.D » (PIAS)

 Delilah Holliday, Baxter Dury et Etienne de Crécy. Photo Tom BEARD

Delilah Holliday, Baxter Dury et Etienne de Crécy. Photo Tom BEARD

Baxter, Etienne et Delilah ont couché leurs initiales pour former « B.E.D » et faire le lit de leur amitié musicale. Soit un album d’à peine vingt minutes, composé de neuf chansons. Idéales au réveil pour se mettre en jambes ; impeccables au coucher comme prologue à de beaux rêves, bercé que vous êtes par la voix de Delilah Holliday. Et aussi en voiture pour un court trajet !

« B.E.D » est une pochette-surprise qui prend tout son sens à l’heure du streaming, quand il est possible de se laisser embarquer en un clic dans la fantaisie créatrice d’artistes qui prennent plaisir à jouer ensemble.

Etienne de Crécy, pilier de la french touch, est à la manœuvre musicalement. Sa production taille à l’os : un synthétiseur et une boîte à rythme accompagnent les voix, rauque pour l’un et lascive pour l’autre, de ses complices de l’automne. A l’écoute, on ne peut s’empêcher de penser souvent au générique d’« Amicalement Vôtre ». L’histoire ne dit pas si la maestria du britannique John Barry (on lui doit aussi le thème initial et principal de James Bond) inspire le Versaillais, mais libre à nous de l’imaginer.

Quant au taulier Baxter Dury, fils de feu Ian le punk, il cultive son charme de dandy à l’accent cockney. Dans ce « B.E.D » avec la renversante Delilah Holliday, il retrouve la gouaille nonchalante qui avait tant séduit à la sortie de son album « Happy Soup » en 2011. Ce sera donc la suggestion du jour : une soupe et au lit !