Le retour de Kanye West, en trois actes

Pusha T « Daytona » (GOOD Music)
Kanye West « Ye » (GOOD Music)

 Kanye West figure au générique de trois albums en trois semaines. Photo Barnaby ROPER

Kanye West figure au générique de trois albums en trois semaines. Photo Barnaby ROPER


Après quelques mois de silence (très relatif), le musicien américain Kanye West revient en force. D’abord aux manettes du dernier album, « Daytona », de Pusha T, l’ami président de son label GOOD Music. Et, si le calendrier annoncé par lui-même est respecté, ce vendredi 1er juin avec la parution de son nouvel album. En attendant le 8 et celui de Kid Cudi sous le nom de « Kid See Ghosts » qu’il a aussi produit.
« Daytona » est un concentré d’excellente musique, ramassé en sept titres pour 21 minutes, qui prouve que le supporter de Donald Trump a toujours un coup d’avance quand il sévit en studio. Sa science du sample est phénoménale. Au gré des morceaux qu’il compose ou qu’il produit, c’est une anthologie de la musique noire qui fait surface. C’est ainsi que se trouve ressuscité le très beau morceau de George Jackson « Can’t Do Without You » (1969) au cœur de « Come Back Baby ». « On a passé un an et demi à écrire et creuser à la recherche de samples », a raconté Kanye West sur Twitter. Pour les plus accros, le jeu consiste désormais à remonter la source à la recherche de ces pépites qui truffent « Daytona ».
Ces derniers jours, « Daytona » fait aussi parler la poudre pour de moins louables raisons. L’expert du buzz, capable du meilleur comme du pire, a en effet jugé utile de sortir 85 000 dollars de sa poche et exhumer une photo de la salle de bain de feue Withney Houston pour illustrer l’album de son ami Pusha. Où l’on voit le parfait attirail d’une junkie.