​Un album sans faux pli

Ibeyi « Ash » (XL Recordings)

 Les Franco-cubaines Lisa-Kaindé and Naomi Díaz s’installent durablement sur la scène internationale. Photo David UZOCHUKWU.

Les Franco-cubaines Lisa-Kaindé and Naomi Díaz s’installent durablement sur la scène internationale.
Photo David UZOCHUKWU.

La pochette de l’album est à elle seule une curiosité, en carton épais dont les pliages juxtaposent les visages des sœurs Ibeyi (jumelles en yoruba, l’autre langue de Cuba avec l’Espagnol). Un ruban de papier retient l’écrin qui exige d’être manipulé avec délicatesse.

Cet album origami et sans faux pli est peuplé de sons organiques, entre pépiements d’oiseaux et babillements enfantins. Les musiciens les plus côtés du moment y ont été aussi convoqués par le producteur britannique Richard Russel. Parmi eux le saxophoniste Kamasi Washington qui s’époumone sur l’intense « Deathless » et le pianiste et arrangeur Chilly Gonzales, sur « When Will I Learn ».

« Ash » n’est pas un disque de « World music », trop riche pour être classé dans cette case. C’est un disque qui enjambe les continents, de Cuba à Londres, en passant par Paris et les Etats-Unis. On y entend Le Mystère des Voix bulgares en ouverture (« I carried This For Years ») dans le sillage desquelles vibrent celles des deux sœurs. Et aussi Michelle Obama, dont l’un des discours est samplé sur « No man is big enough for my arms ».

Lisa-Kaindé and Naomi Díaz sont les filles du percussionniste cubain Anga Diaz (mort en 2006 à seulement 45 ans), membre du Buena Vista Social Club et croisé sur les albums d’Ibrahim Ferrer et Compay Segundo. Autant dire que les bonnes fées se sont penchées sur le berceau des orphelines qui ont grandi à Paris.

Leur coup d’essai de 2014, avec la somptueuse « River » sur le EP « Oya » a été un coup de maître. En 2015, les jumelles confirment avec « Ibeyi ». La musique arrive alors jusqu’aux oreilles de l’Américaine Beyoncé qui dans la foulée les invite dans son film accompagnant la sortie de « Lemonade » (2016).

De quoi mettre en confiance et encourager à tout oser : ici une musique délicate et intense, à l’écoute de laquelle on peut aussi bien rêver que danser.