​Sans préjugés, ni modération

George Michael « Listen Without Prejudice » (Sony Music)

 George Michael (1963-2016).

George Michael (1963-2016).

Un an après sa disparition le jour de Noël 2016, comme il est doux de réécouter George Michael. Et pas seulement « Last Christmas » (« Dernier Noël », cruelle coïncidence) commis avec Wham! au milieu des années 1980.

A l’approche de l’anniversaire de sa mort, Sony Music a eu la riche idée de rééditer l’album qui a succédé à l’inoubliable « Faith ». A sa sortie en septembre 1990, le disque s’intitule « Listen Without Prejudice, Vol 1 » (« Ecouter sans préjugé »). L’artiste est alors une star internationale adulée, mais il ne veut pas miser sur sa belle gueule pour la promotion et choisit une photo de foule en noir et blanc pour la pochette.

Il ajoute aussi « Vol 1 » au titre, laissant entrevoir la possibilité d’une suite. Mais rien ne viendra, au grand désespoir des fans. La faute à une querelle avec les responsables de Sony qui lui reprochent des ventes faiblardes, George Michael rechignant à assurer la promotion. Pas sûr à cet égard que celui-ci aurait beaucoup apprécié que son visage chasse la photo du photographe Weegee qu’il avait dû choisir en fin connaisseur de l’œuvre du maître américain.

Vingt-huit ans après sa sortie, « Listen… » s’écoute avec un plaisir intact. Les premières mesures sont phénoménales, qui évoquent John Lennon. La voix de George Michael finit de laisser à genou. Avant le second morceau « Freedom! ´90 », monument de soul funky. Puis le troisième, une reprise d’un titre gospel de Stevie Wonder : « They Won’t Go When I Go ».

Plus de trois heures de musique suivent, alternant émotion et allégresse. Tout ce qui fait qu’on adore George Michael, de ses débuts en chanteur blondinet jusqu’à la fin de sa carrière en crooner légendaire.